top of page
EXE-GWEN-CEDRONE-LOGO-V_edited_edited_edited.png
Dermopigmentation réparatrice

Camoufler certaines marques ou cicatrices, pour vous aider à retrouver votre beauté et votre confiance en vous.

Elle permet de dissimuler des cicatrices de mise en place de prothèses mammaires ou encore traiter une femme qui n’a plus de sourcils ou de cils suite à un traitement de chimiothérapie.
Depuis une dizaine d’années, les praticiens ont recours à cette technique pour recréer et recolorer l’aréole mammaire en respectant l’effet naturel avec un véritable trompe l’œil. Dans ce cas, la dermopigmentation va intervenir environ 12 mois après la reconstruction mammaire afin de finaliser le travail de la chirurgie réparatrice.
Elle permet également de camoufler tous types de cicatrices, qu’elles résultent d’opérations esthétiques ou de problèmes médicaux. On interviendra par exemple après un lifting, une césarienne, sur une victime de brûlure, une cicatrice dans le cuir chevelu, ou une alopécie, un vitiligo, mais aussi pour corriger une altération tissulaire comme une lèvre détruite par une fente labio-maxillaire.
Selon la zone, on utilise alors des pigments couleur chair du même ton que la carnation afin de raviver la cicatrice trop clair ou trop rose.
Pour les sourcils, vous pouvez opter pour le maquillage semi permanent avant la perte de vos sourcils ou plusieurs semaines après la chimiothérapie.

Après chaque séance, il sera nécessaire de bien hydrater la zone traitée avec une crème cicatrisante, et de bien la préserver du soleil et de l’eau. Le résultat durera alors entre 2 et 5 ans.

 

bottom of page